Pour sa quatrième édition, le MAPAS reçoit 1.002 projets artistiques provenant de 53 pays.

La participation de projets canariens double par rapport à l’année dernière, avec un total de 199 inscriptions.

Les projets sélectionnés pour participer à la programmation artistique seront dévoilés le 15 septembre.

L’appel à projets de la quatrième édition du Marché des Arts Performatifs de l’Atlantique Sud, le MAPAS, s’est clôturé avec 1002 inscriptions. Des artistes et des agences de représentation d’artistes de 53 pays d’Amérique Latine, d’Afrique et du sud de l’Europe ont inscrit leurs projets pour participer au programme de spectacles et showcases, qui se déroulera du 14 au 18 décembre à Santa Cruz de Ténériffe et à Las Palmas de Grande Canarie

Un comité formé de professionnels reconnus dans le monde culturel sélectionnera parmi tous les projets inscrits ceux qui seront intégrés dans la programmation artistique. Cette liste sera dévoilée le 15 septembre, date à partir de laquelle pourront commencer les prises de rendez-vous pour les réunions d’affaires entre les responsables de programmation et les artistes ou groupes d’artistes inscrits dans les différentes disciplines : musique, théâtre, danse, cirque et arts de la rue.

Dans le contexte actuel, marqué par la nécessité de relancer le secteur des industries culturelles et créatives, le MAPAS se positionne comme un forum de référence internationale pour la promotion d’échanges et de synergies indispensables aux créatrices et aux créateurs, pour qu’ils puissent continuer à travailler et à faire connaître leurs œuvres sur de nouvelles scènes du marché international. Le décompte des inscriptions reflète un grand intérêt des créatrices et des créateurs des trois continents envers cet évènement, devenu le premier marché professionnel des arts de la scène et de la musique en direct de l’Atlantique Sud.

La participation de groupes et d’agences africaines maintient des chiffres similaires à ceux de l’année dernière, avec 111 inscriptions provenant de 26 pays d’Afrique, le Sénégal, le Maroc, l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire et le Nigéria présentant les plus grands nombres de candidatures. Et, malgré la crise que traverse le secteur culturel dans le monde entier, on décompte 298 projets originaires de 14 pays d’Amérique Latine, avec une très forte participation d’artistes d’Argentine, de Colombie et du Mexique.

Les candidatures provenant du sud de l’Europe (Espagne et Portugal) sont au nombre de 524, soit une augmentation de 40% par rapport au précédent appel à projets. La participation canarienne a en outre augmenté de façon significative, ce qui indique que le secteur des arts vivants dans les îles regorge de talents et que, malgré les circonstances adverses, professionnels et artistes ne manquent pas de projets et font leur possible pour les représenter devant un public. En ce sens, la forte participation canarienne – la présence de groupes et d’agences canariens ont augmenté de 52%, totalisant cette année 199 projets originaires de Grande Canarie, Ténériffe, Lanzarote et Fuerteventura – garantit une représentation locale dans la programmation artistique du MAPAS qui témoignera de l’effervescence du panorama musical et des arts de la scène des Canaries.

69 propositions ont également été enregistrées par des artistes d'Afrique, d'Amérique latine et d'Europe du Sud résidant dans 11 autres pays non inclus dans l'appel, comme la France, l'Italie, les États-Unis ou le Royaume-Uni, entre autres.

Si nous observons les chiffres par discipline, les projets musicaux demeurent majoritaires, avec 538 groupes inscrits. Néanmoins, les propositions en art de la scène ont cette année considérablement augmenté, passant de 381 à 427. Quant aux agences de management, booking et distribution, elles totalisent 37 inscriptions provenant de 14 pays des trois continents.

L’intérêt international se voit reflété également au sein de la communauté virtuelle qui continue à soutenir l’évènement, à travers une forte présence sur les réseaux sociaux. Cette année, 9418 personnes suivent le MAPAS sur Facebook, 7990 sur Instagram et 2160 sur Twitter. Le site web et les réseaux sociaux sont en outre le principal moyen de communication avec les artistes, les agences, les responsables de programmation et le public.

Pour sa quatrième édition, le MAPAS représente non seulement une grande opportunité pour les professionnelles et les professionnels de faire avancer leur carrière, mais c’est aussi une occasion pour la population canarienne et les visiteurs des îles de profiter de spectacles qui participent au retour de la vie culturelle et à l’activité simultanée de nouvelles scènes, après le changement de paradigme occasionné par la COVID-19.

Partager