MAPAS dit au revoir à une quatrième édition réussie avec 12 représentations musicales à l'Auditorio de Tenerife

maps 2021 auditorium de tenerife

Ángel Víctor Torres dit au revoir au cycle « Conversations » avec Sylvie Durán, ministre de la Culture du Costa Rica, et les directeurs des industries culturelles du Panama et de l'Espagne

Le MAPAS fêtera son dernier jour en beauté avec 12 spectacles musicaux de l'Atlantique Sud ce samedi 18 décembre. Cette quatrième édition a été caractérisée comme le lien entre les deux provinces canariennes. 2021 est la première fois que MAPAS a lieu à Gran Canaria.

Huit pays se retrouveront lors d'une dernière journée qui célèbre la musique tricontinentale. Il se déroulera dans les salles Chamber et Symphony de l'Auditorium de Ténérife et débutera à midi.

Toñín Corujo Quartet sera dans la salle symphonique de l'Auditorium de Ténérife à partir de midi. Corujo est l'un des compositeurs et interprètes les plus renommés de l'époque. A 12h45, Tana Santana sera dans la salle de la Chambre. Sa musique pourrait être définie comme urbaine bien qu'il essaie d'oublier les limites stylistiques pour rechercher une identité qui redéfinit le jazz. Les Grand-mères du partage seront dans la salle Symphonie à partir de 13 h. Ce projet musical explore les contributions profondes des femmes noires à l'humanité.

La session de l'après-midi débutera à 16h45 avec le duo de Pablo Rodríguez et Humberto Ríos. Ils seront dans la salle Chamber de l'Auditorio de Tenerife avec une approche de la création qui ignore les barrières entre les genres musicaux. La prochaine représentation sera celle d'Amee Slam dans la salle de chambre de l'Auditorio de Tenerife à 18h15 avec le musicien canarien Ner Suárez. Amee est spécialisé dans le slam, un genre qui mélange poésie et musique.

La salle symphonique accueillera Natanael Ramos - Islander's Dilemma à 19h00. "C'est le reflet d'un insulaire errant", explique Ramos. Dilemma est l'écho de leurs expériences et de leurs promenades à travers chacun de ces lieux. A 19h45, le guitariste Nino Costoya sera dans la salle Chamber. Spécialisé dans la guitare acoustique percutée, Costoya fusionne différents styles et écoles pour sublimer la silhouette du soliste.

Dans la nuit du samedi 18, le Projet Simbeque sera à 20h30 dans la salle Symphonie. Le groupe développe les sons les plus purs du folklore canarien fusionnés avec du jazz, du rock, de l'électronique, du funk ou de la drum and bass. L'Argentin Axel Krygier sera le prochain artiste. À 21h15, il sera dans la salle de chambre où il construira et déconstruira sa musique live grâce à un dispositif qui amène la cartographie à un paroxysme.

Djely Tapa sera à 22h00 dans la salle Symphonie. Le Canadien anime la scène avec un répertoire de chansons allant des ambiances sahéliennes au blues et à l'électro. Une autre femme, Fanie Fayar, sera la prochaine représentation dans la salle Chamber de l'Auditorio de Tenerife. A 22h45, il sera sur scène avec sa musique fusion : un mélange de folk, funk, pop et soul.

La journée sera clôturée par le MMO-Medicine Man Orchestra dans la salle symphonique à 23h30. Ce projet est une véritable épopée sensorielle dans l'univers spirituel des griots ouest-africains qui réunit les percussions de Melissa Hié, la musique électronique d'Alissa Sylla et les incantations du griot sur scène.

La dernière conversation MAPAS: trois femmes d'importance dans la culture internationale avec le président régional des îles Canaries

« Re-Activate : le contexte politique du public et du privé dans le secteur créatif » sera la dernière des « conversations MAPAS ». Ce sera ce samedi 18 à 10h00 dans la salle plénière de la Présidence du Gouvernement des îles Canaries en présence d'Ángel Víctor Torres, président régional.

Sylvie Durán Salvatierra, ministre de la Culture du Costa Rica ; Alexandra Schjelderup, directrice de la coopération internationale du ministère de la Culture du Panama ; et Adriana Moscoso del Prado, directrice générale des industries culturelles du gouvernement espagnol ; ils seront dans la dernière conversation MAPS. Ce sont trois femmes qui occupent des postes pertinents dans le monde de la culture au niveau international.

Ils parleront de la façon d'agir dans une économie en ralentissement, des développements du contenu local et des réglementations et interventions de l'État.

Partager