Table ronde 3 / 

Web3 : le non-fongible et la propriété numérique, présent et futur

Financement traditionnel des maisons d’édition, le secteur indépendant, l’acquisition de catalogues, NFT’s
4 juillet
12:15
- 13:00

Vision générale

Il sera notamment question de l’émergence des NFTs, leurs caractéristiques, de leur application aux actifs musicaux et de leur impact sur la gestion des droits d’auteur. Nous aborderons également l’évolution et la croissance récente de l’entrée de fonds d’investissement pour l’achat de la propriété intellectuelle musicale, de « Bowie Bonds » à Hipgnosis, et les modèles basés sur la dette sans transfert de propriété intellectuelle. Comment cette croissance change ou peut changer le secteur ? Quels risques et quelles opportunités représente-t-elle pour les auteur(e)s ? Est-on arrivé à une saturation ou reste-t-il encore un champ à explorer ? Vers où se dirige le marché ? Voici quelques-unes des questions sur lesquelles nous nous pencherons lors de cette table ronde.

Intervenants

Intervenant

Jose Manuel Person
José Manuel Person
Larrosa Music

Associé et spécialiste dans le financement de Larrosa Music Group. Passionné de numérisation du monde entrepreneurial, fintech, musique et divertissement. Conseiller indépendant pour des start-ups et des entreprises technologiques émergentes en Espagne et Amérique Latine.

Intervenant

Miquel Tolosa
Miquel Tolosa
OffBeat

Co-fondateur et directeur financier d’OffBeat, la communauté mondiale pour les mélomanes dans le métavers.

Modérateur

Jordi Puy
UNISON

Jordi a fait des études de droit et a plus de vingt ans d’expérience dans le secteur musical. Il est co-fondateur et PDG d’Unison, le premier opérateur privé à but lucratif de gestion des droits d’auteur de musique en Espagne, l’un des pionniers en Europe et une des deux entreprises privées de gestion des droits de la musique acceptées comme clients de la CISAC. Unison gère les droits de plus de 2 millions de chansons pour plus de 400 clients de 30 pays, représentant collectivement à plus de 40 000 titulaires de droits.